Maréchal ferrant depuis l’âge de 15 ans (apprentissage compris), Lucien Cambas, a étudié la maréchalerie ainsi que la biomécanique. Il a été formé avec Monsieur LEVEILLARD Denis formateur et enseignant pour les professionnels.

 

Durant toutes ses années de pratique, Lucien Cambas a suivi en parallèle de nombreuses formations lui permettant d’approfondir ses connaissances.

 

Il est en constante recherche d’amélioration et d’approfondissement de ses compétences.

Il est ainsi spécialisé en Orthopédie et Biomécanique, formé en 2013 à la kinésithérapie avec Jean-Marie Denois au CIRALE.

 

En 2016, avide de transmettre son savoir, Lucien Cambas s’associe avec le centre de formation ACE Formation Conseils dans la création d’une école privée de Maréchalerie.

 

 

Ses spécialités:


  •   Orthopédie et soin du poulain,
  • Soins pathologiques (accidentelles, usures, vieillissements)
  • kinésithérapie par la maréchalerie : actuellement en formation (CIRAL),
  • Enseignant :
    • Ecole de Maréchalerie à Marseille pendant 3 ans
    • Actuellement dans 3 écoles d’ostéopathie sur la relation entre la ferrure et le  corps : Ecoles IFOREC, ATMAN, AEOEC
  • Formateur de ses spécialités :
    • Pour les cavaliers/amateurs
    •  Pour les moniteurs, ostéopathes et les maréchaux ferrants professionnels          pour complémenter leurs savoir-faire.
    • Au sein de son entreprise pour les élèves en apprentissage de tous les niveaux.
  • Technicien Européen : Marque VETTEC. Réalisation de démonstration pour les professionnels.
  • Compétition de Maréchalerie : Top « Ten », Français sur 2 années consécutives.
  • Membre du Jury : examens de la maréchalerie Européenne.
  • Conférence : Assiste à la plupart des conférences Européennes sur la Biomécanique (L’ENE/CIRAL).

 

Aujourd’hui Lucien Cambas, propose et met à  « nu » ses connaissances afin de transmettre son savoir, faire prendre conscience à toutes personnes passionnées, pratiquantes, professionnelles d’équitation, que toutes connaissances doivent être re-travaillées, approfondies ou tout simplement connues. Il souhaite donner un autre regard de la maréchalerie.

 

 

 

« Les métiers d’hier, ne sont plus les métiers d’aujourd’hui »